Eco-Construction au jardin Bel-Air, qu’en avez-vous pensé ?

ACCUEIL FORUM TRANSITION Initiatives citoyennes Tous Jardiniers ! Eco-Construction au jardin Bel-Air, qu’en avez-vous pensé ?

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Catherine DORNAY Catherine DORNAY, il y a 1 an et 8 mois.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #2548

    OlyD
    Modérateur

    tj_we_ecoconstructionTout d’abord, un immense MERCI à celles et ceux qui sont passé(e)s nous voir, nous donner un coup de main et parfois plusieurs. Je ne m’attendez pas à tant de plaisir, dans les rencontres, les échanges, la façon dont tout s’est organisé naturellement sans directive, dans l’intelligence et la bienveillance.

    Qu’en avez-vous pensé ? Voudriez-vous nous rejoindre pour renouveler des instants similaires ? Vous pouvez également soumettre des actions sur ce lieu ouvert ou sur d’autres lieux.

    Je n’ai pas pu retenir tous les prénoms, aussi dans vos suggestions, donnez-moi une indication sur vous durant ces journées. Moi c’est Olivier, celui que certains appellent « maître » (le vilain mot) mais surtout le coordinateur de ces journées (et qui n’a pas eu grand chose à faire tant chacun à trouvé sa place !).

    Et un spécial « kisses » aux enfants et ados qui se sont investis dans notre œuvre !

    #2760
    Catherine DORNAY
    Catherine DORNAY
    Participant

    Bonjour les constructeurs de cabane!

    Désosser des palettes, un souvenir grandiose des journées anti-gaspi. Vive la récup!

    Mes mains endolories de l’enlèvement pugnace des clous rouillés, de l’attention à ne pas fendre la planche qui va servir à l’équipe de montage que je surveille du coin de l’œil. Et chaque fois que je lève le nez de l’ouvrage, le sol pavé est recta plat, ça discute de la place de la porte, soleil, terrasse, comme les ouvriers d’autoroute où il y en a un qui travaille et les autres appuyés sur la pioche…mais là, quels sourires, les yeux attentifs, décision collective…verdict: où il y aura le moins de vent. Bonjour mistral.

    Je défends mes outils (déteste qu’on me les prenne), la collectivité ça prend les outils où ils sont, ça échange, ça rend là où l’on ne s’y attend pas. Le thé chaud qui fume, gâteaux fabriqués tôt , pantagruélique repas partagé. Avant de partir , j’ai piqué les pissenlits que personne ne ramasse, tous permaculturés de l’amour donné à la terre.

    La cabane en saladier, avec petits lardons et vinaigre chaud. Un bout de partage solitaire imprévu. Petit cadeau des Tous Jardiniers.

    Le lendemain, incontournables palettes, mais une attention discrète nous a fabriqué un établi, amené l’électricité, regroupé les clous pour qu’ils ne salissent pas la terre ( qu’ils enrichiront en fer).

    La cabane a flirté avec la verticalité…ça sent le volume, les palettes horizontales se prennent pour des murs, la paille qui les remplira piaffe, mais peut être ce ne sera pas la paille… le toit reste indécis, pratique mais écologique et l’écologique, ce n’est pas forcément la solution la plus immédiate. On va réfléchir.

    Bon au soleil de l’après midi de retaper la vieille malle, poncer ( la vibration dans les mains déjà endolories) , affaire de femmes. C’est la caisse à outils du jardin, il faut qu’elle soit belle (plus important qu’être utile). Ça me plait!

    Il fait presque nuit, le froid rentre sous mon Kway synthétique made in pas d’ici.

    Je ne serai pas là demain et ça me manque  de ne pas savoir s’ils finiront la cabane.

    Il faudra que je passe voir, c’est si près de chez mon cœur.

    Je reprends ma voiture, dans laquelle je suis  seule. Encore raté d’être parfaite.

    Catherine

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.