ECHANGEUR AUTOROUTIER SALON-NORD

ACCUEIL FORUM TRANSITION Initiatives citoyennes Actions & engagements ECHANGEUR AUTOROUTIER SALON-NORD

Ce sujet a 4 réponses, 4 participants et a été mis à jour par Guénaëlle Guénaëlle, il y a 3 mois.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #3413
    Bruno
    Bruno
    Participant

    Bonjour, 

    Pays Salonais en Transition souhaite déposer en mairie un avis concernant le projet d’échangeur autoroutier Salon nord à l’étude.

    Voici le texte proposé. Chacun peut le commenter en  vue de l’améliorer. 

    Il sera déposé en mairie le 1er juin. N’hésitez pas à y apporter votre contribution !

    « Pays Salonais en Transition et les associations environnementales associées souhaitent exprimer un avis et des propositions concernant le projet d’échangeur autoroutier Salon-nord.

    Ce projet aurait pour conséquence de réduire le nombre de véhicules traversant le centre-ville dans l’axe nord-sud pour rejoindre l’autoroute en direction du sud, en particulier les Pôles d’activités d’Aix et Marseille. En cela, nous saluons ce projet comme améliorant la qualité de vie dans Salon-de-Provence, ainsi que celle des habitants du nord et des communes concernées qui verraient leurs temps de trajet réduits.

    Nous rappelons que cette problématique est indissociable de celle, plus générale, des modes de vie qui poussent de nombreux actifs à prendre quotidiennement leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail, souvent situé à plus de 40 km. Il serait souhaitable de développer le télétravail et les lieux de « co-working » afin de diminuer le nombre de personnes devant se déplacer ainsi tous les jours. ll est aussi indispensable de réfléchir à des politiques favorisant des déplacements plus doux et respectueux de l’environnement, et complémentaires entre eux : covoiturage, bus, trains…

    Dans cet objectif, nous demandons qu’une commission « transports » soit créée à Salon, afin d’améliorer les transports en commun, ferroviaires et routiers. En effet, il est quasi impossible aujourd’hui de se rendre au pôle d’activité des Milles ou à la gare TGV d’Aix, par exemple, ce qui multiplie le nombre de voitures sur l’autoroute. Avant même les conclusions que rendra cette commission, nous souhaitons que la municipalité fasse étudier et expérimenter par l’opérateur de transports retenu par le Pays Salonais un service de navettes vers les pôles d’activité et la gare TGV d’Aix-en-Provence. Il serait utile que la commission “transports” intègre des membres nommés par les villages limitrophes.

    Par ailleurs une amélioration de la fréquence et de la rapidité de la liaison ferroviaire existante vers Avignon permettrait de desservir la gare TGV d’Avignon et diminuerait le trafic routier.

    Concernant le projet d’échangeur :

    il est indispensable qu’un projet d’une telle ampleur prévoie un parking de covoiturage. Ceci impose que l’entrée et la sortie soient au même endroit.

    Idéalement et à terme, des personnes équipées de véhicules électriques devraient pouvoir se rendre sur le parking de covoiturage et laisser leur véhicule en charge pour partir avec un autre véhicule, puis retrouver leur voiture électrique chargée (grâce à l’énergie solaire) au retour. De même, il serait nécessaire d’y prévoir un stationnement vélo sécurisé et gratuit.

    De ce fait, la solution proposée d’entrée et sortie sur 2 sites différents nous paraît restrictive quant à son évolution.

    Pour Pays Salonais en Transition et les associations environnementales qui souhaitent se joindre à cette démarche. »

     

    #3414

    Moustique
    Participant

    Bonjour,

    Je me permets de suggérer des rajouts :

    1/ A la suite du paragraphe : « Nous rappelons que… », je verrai bien quelque chose du style :

    « nous rappelons également que toute nouvelle infrastructure augmente la compétitivité du mode de transport auquel elle est dédiée et de fait crée du trafic supplémentaire : cet échangeur routier, en retirant des voitures en transit dans le centre ville va créer un appel d’air et permettre à d’autres voitures de se rendre dans le centre ville attirées par la nouvelle fluidité… Combien de temps faudra-t-il pour que le trafic soit à nouveau congestionné ? Sans doute moins que nous le pensons.

    C’est la raison pour laquelle, il est primordial en parallèle d’aménager la circulation du centre ville et de développer les modes doux pour diminuer durablement la part automobile dans le centre ville. »

     

    2/ Dans le texte, vous indiquez que pour qu’il y ait un parking de covoiturage, il faut que l’entrée et la sortie soient au même endroit,…  or ce n’est déjà pas le cas actuellement et l’existant n’est pas prévu d’être supprimé : on entre sur l’autoroute (vers A7 nord) au Tallagard et on en sort (en provenance de A7 nord) à Roquerousse.

    Le site de covoiturage est indispensable mais doit être un nouveau « pôle d’échange multimodal » (terme à la mode…) :

    Je suggèrerais donc la suppression de la phrase : « Ceci impose que l’entrée et la sortie soient au même endroit. »

    Je remplacerais la phrase : « De ce fait, la solution proposée d’entrée et sortie sur 2 sites différents nous paraît restrictive quant à son évolution » par le texte suivant :

    « Pour qu’un tel projet puisse s’inscrire dans une perspective durable, il est indispensable qu’en plus de l’aire de covoiturage avec borne électriques (incluant un espace de stationnement pour les motos), du stationnement vélo sécurisé avec bornes électriques et compresseur, il faut prévoir que cette aire soit en fait un parking relais nord pour Salon avec :

    – des navettes régulières gratuites avec le centre ville de Salon.

    – un arrêt pour les lignes 11 (Libébus : Sénas – Lamanon – Salon), 12 (Libébus : Alleins – Lamanon – Salon), 086 (Cartreize : La Roque d’Anthéron – Salon) : billet gratuit pour Salon.

    Ainsi cette aire deviendra un Pôle d’Echange Multimodal (avec des liaisons vers les gares SNCF de Salon et Lamanon (par les lignes de car régulières) »

     

    3/ Attention, depuis le 01 janvier 2016 et la création de la métropole, Salon (ou l’Agglopole) n’a plus la compétence Déplacements, réseaux de transport : tout ceci est désormais géré par la Métropole.

    Je suggèrerais donc de remplacer la phrase : « nous demandons qu’une commission « transports » soit créée à Salon, afin d’améliorer les transports en commun, ferroviaires et routiers. » par :

    « nous demandons qu’une commission « transports » soit créée à Salon en concertation avec Aix Marseille Métropole, afin d’améliorer les solutions locales de transports en commun, ferroviaires, routiers ou autres modes. »

     

    4/ Je rajouterais également un paragraphe supplémentaire à la fin du texte :

    « Concernant les impacts pour Salon de Provence »

    Ce projet d’échangeur a pour objectif de diminuer la circulation dans Salon. De fait ça sera le cas, au moins dans un premier temps. Pour que cet objectif soit durable, il est également important d’adapter la circulation dans le centre ville :

    – De vraies Zones 30 doivent être mises en place en plusieurs endroits de la ville notamment boulevard Joly et autour de la place Morgan (qui ne le sont pas aujourd’hui à cause de la circulation en transit),

    – L’extension de la fermeture des cours aux voitures encouragée par la multiplication des parkings relais doit être décidée

    – Une nouvelle communication doit être accentuée sur le thème : « Le nouvel échangeur allège la circulation dans Salon, transformons maintenant ensemble notre cité en ville respirable »

     

    5/ C’est fini ! Merci de votre action et de nous donner la parole !

    A noter : ces commentaires émanent de mon expérience et de ma vision et ont été validés par l’association APROVEL, Association du territoire salonais pour la PROmotion du VELo en ville.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Moustique.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par  Moustique.
    #3417
    Guénaëlle
    Guénaëlle
    Participant

    Pour se faire une idée :

    ( mis en ligne par VINCI )

     

    Les différentes variantes étudiées

    #3418
    DidierA
    DidierA
    Modérateur

    Bonjour à toutes et tous,

    Une petite remarque concernant le 5ème paragraphe où il est demandé « une amélioration de la fréquence et de la rapidité de la liaison ferroviaire existante vers Avignon…« .
    La seule façon d’améliorer la rapidité de la liaison ferroviaire est de ne pas desservir les « petites » gares. Cela a été le cas jusqu’en 2015 où un train sur deux le matin ne s’arrêtaient ni à Lamanon, ni à Sénas, ni à Orgon. Résultat, il fallait prendre sa voiture pour se rendre à la gare la plus proche, c’est à dire Salon ou Cavaillon. Assez improductif , non ? Aujourd’hui, à force de pétitions et de réclamations, seul le train n° 879628 continue à ne pas s’arrêter aux gares de Lamanon et Orgon, mais pour les autres, on bénéficie des mêmes services que les salonais ou les cavaillonnais. Ce serait dommage de revenir en arrière et surtout de prendre le risque de créer de nouveau une inégalité quant à l’accès aux services publics.
    Aussi, je propose que « et de la rapidité » soit supprimé du texte.

    #3419
    Guénaëlle
    Guénaëlle
    Participant

    Il serait utile que la commission “transports” intègre des membres nommés par les villages limitrophes.

    En effet, l’offre des Libébus, bien qu’appréciable, n’est pas suffisante ce qui contribue à l’engorgement du centre-ville de Salon, ( et je rebondis sur la remarque de Didier : faute d’horaires suffisamment compatibles entre les Libébus et les Cartreize ou les trains, depuis les villages, il est nécessaire de venir en voiture déposer et rechercher les ados, les étudiants …)

     

     

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.